Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 21:46

 

Champigny le 25/02/08

Au Camarades syndiqués (es)

 

 

Chers (es) Camarades,

 

Au mois de novembre prochain, nous allons être amenés à voter  lors  des élections

Professionnelles, pour les représentants du personnel  aux instances paritaires (CTP-CHS et CAP).

 

Plusieurs camarades ont souhaité plus d’informations sur ces organismes paritaires et leurs attributions.

 

Ainsi une journée d’étude sur les organismes paritaires vous est proposée le :


Vendredi 14 mars 2008

De 8h30 à 18h00

Salle de l’union locale

Elle s’articulera ainsi :

            Le matin sera consacré au CTP

            L’après-midi aux CHS et CAP

Les élus de ces organismes paritaires viendront  vous expliquer, après avoir vu les attributions, leur  fonctionnement.

Nous vous demandons de bien vouloir nous informer rapidement de votre inscription à cette journée d’étude afin de pouvoir  vous détacher  de votre service.


Il vous suffit de téléphoner à Zora  au 0145164162 avant le 11/03/08.

Souhaitant avoir répondu a vos attentes,

 

Recevez, Chers (es) Camarades, nos salutations  syndicalistes.

 

Pour le syndicat

Françoise LAFEUILLE

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 21:23
Partager cet article
Repost0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 21:22
Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 12:48

 

OUVREZ-LES-YEUX !

       REGARDEZ AUTOUR DE VOUS ?

Les prochaines élections municipales et cantonales des 9 et 16 mars prochain, vont être un moment important pour l'expression démocratique des citoyens.

C'est donc aujourd'hui qu'il faut agir et intervenir en poursuivant nos mobilisations sociales, en utilisant massivement notre bulletin de vote, évitant ainsi l'écueil de l'abstention.
Les salariés, actifs, retraités et privés d'emploi, représentent une majorité du corps électoral. En plus de leur intervention revendicative permanente, ils ont le plus grand intérêt à intervenir dans les débats et les choix concernant leur avenir.
De nature avant tout locale et départementale, puisqu'il s'agira d'élire nos maires et, pour la moitié d'entre eux dans le Val-de-Marne, nos conseillers généraux, ces prochaines élections auront, aussi, évidemment un caractère et une portée nationale.

 

Dix mois après l'élection du Président de la République, soi-disant "Président du pouvoir d'achat", le mécontentement, les reculs sociaux et démocratiques ne cessent de croitre. Oubliées les promesses, la nouvelle majorité prend fait et cause pour les plus riches, les employeurs au détriment de toutes celles et ceux qui n'ont que leur salaire, ou minimas sociaux et retraite pour vivre.

 

Les exemples Val-de-Marnais sont nombreux : fermetures annoncées des centres de sécurité sociale, notamment celui de Champigny sur marne, du centre de trésoreries déplacé à Villiers, l’EDF-GDF déplacé à Montreuil, la fermeture du CMS et la privatisation des agents de services techniques dans les écoles à Joinville le Pont, de l'hôpital Jean Rostand à Ivry, du BHV, de l'Imprimerie nationale, ferroviaire  sont autant de raisons de se mobiliser et de s'exprimer aussi avec le bulletin de vote.

 

En déclarant qu'il voulait "nationaliser et politiser le vote aux élections municipales et cantonales", le Président et sa majorité a indiqué qu'il cherchait une nouvelle validation de sa politique. Avec la complicité et la contribution "enthousiaste" du MEDEF, il souhaite, à l'occasion des prochains scrutins, faire des collectivités territoriales locales et départementales des relais de sa politique nationale de régression sociale.

 

Absorption des départements d'Île-de-France dans un "Grand Paris" tourné essentiellement sur le tourisme et la finance, suppression de l'échelon départemental comme le préconise le rapport ATTALI, projet de TVA sociale, de nombreux et nouveaux chantiers de régression attendent après l'élection ! Suppression de 12 postes dès la rentrée au lycée Louise Michel ,suppression d'un fonctionnaire sur trois, etc.comment les agents térritoriaux pourront continuer à assurer un service public de qualité envers les usagers.

 

La Cgt, en tant qu'organisation syndicale, indépendante des partis, comme du patronat et du gouvernement, n'a pas à donner de consigne de vote pour ces scrutins. Cependant, consciente que les choix politiques des communes et des départements agissent au quotidien sur la qualité de vie des salariés, la Cgt invite les territoriaux ainsi que tous les salariés à se saisir de ces prochaines échéances.

 

Dans le Val-de-Marne, la Cgt est attachée à un développement harmonieux sur tout le territoire qui prend réellement en compte l'ensemble des préoccupations des salariés et de leur famille travaillant et vivant dans notre département : emploi, logement, transports, accueil des jeunes enfants, réussite scolaire, accès aux soins, prise en compte des besoins de nos ainés, cadre de vie, qualité environnementale durable.

 

Depuis 1976, le Val-de-Marne, grâce à la politique impulsée par ses successives majorités a combattu fermement le déclin industriel et a su reconstruire, malgré les obstacles des gouvernements en place, une politique d’aménagement du territoire qui correspondent aux besoins et aux attentes des Val-de-marnais(es). ex : (Champigny la ville la plus verte du département, Champigny, pionniers des énergies propres et renouvelables).

 

La Cgt n'est d'ailleurs pas insensible à l'engagement du Conseil général et de sa majorité auprès des travailleurs en lutte, comme dernièrement à l’imprimerie nationale ou encore aux côtes des salariés, et usagers des services sociaux, ou des sans papiers ni même aux moyens qu’elle met à disposition pour la reconnaissance des organisations syndicales et de la démocratie sociale.

 

Quelle que soit l'issue des résultats électoraux, plus que jamais la CGT continue et continuera à porter les revendications des salariés.

Pour cela, la Cgt appelle les agents territoriaux et tous les salariés à se syndiquer plus nombreux pour être en capacité d'assurer eux-mêmes la défense de leurs propres revendications, en toute circonstance.

 

Partager cet article
Repost0