Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 11:30

LISTE  CGT DES CAMARADES ELUS AU CHS


Mr PAGE Pascal TITULAIRE
Mr ROUY Guy TITULAIRE
Mr ATTALI Jean Louis TITULAIRE
Mme NOUVIAN Sylvie TITULAIRE
Mr PIGEON Jean Louis TITULAIRE
Mr BOIRA Henry SUPPLEANT
Mr CHAPULIOT Olivier SUPPLEANT
Mr CELESTE Luc SUPPLEANT
Mr PHILIPPE Marc SUPPLEANT
Mme LE SENECHAL Patricia SUPPLEANTE
Mr MAQUIGNON Laurent liste complémentaire 200%
Mr MADI Andhime liste complémentaire 200%
Mr CHANFI Saïd liste complémentaire 200%
Mme ALBERT Adeline liste complémentaire 200%
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 11:21

LISTE CGT DES CAMARADES ELUS AU CTP


Mr MARION Jean Christophe TITULAIRE
Mr GERMAIN Jean François TITULAIRE
Mme LAFEUILLE Françoise TITULAIRE
Mme ROUSSEL Sylvie TITULAIRE
Mme ISSIHAKA Mariamma TITULAIRE
Mme LAGRAND Chantal - Clotilde TITULAIRE
Mme LE SENECHAL Pascale TITULAIRE
Mr HEMMEN Yves TITULAIRE
Mr BAILLY Gilbert - Amédée SUPPLEANT
Mme COSTA Sonia SUPPLEANTE
Mme MARIUS Béatrice SUPPLEANTE
Mme LETONDAL Nadia SUPPLEANTE
Mme TEMESGUEN KebKab SUPPLEANTE
Mme CASANOVA Chantal SUPPLEANTE
Mme PORTE Marylin SUPPLEANTE
Mme MERIEAU Françoise SUPPLEANTE
Mme COSTA Annick liste complémentaire 200%
Mr CANTURK Sefer liste complémentaire 200%
Mme KOUINDJANG Louise liste complémentaire 200%
Mr BELARBI Pierre liste complémentaire 200%
Mr TERLIER Xavier liste complémentaire 200%
Mme GUTTON Gisèle liste complémentaire 200%
Mme BENNI Fouzia liste complémentaire 200%
Mme CAUDE Marianne liste complémentaire 200%
Mme NGUYEN Anne Marie - Dung liste complémentaire 200%
Mr BOUHASSOUNE Miloud liste complémentaire 200%
Mr KACIMI Rémi liste complémentaire 200%
Mme FOUDA Sylvie liste complémentaire 200%
Mme VIALLEFONT Laurence liste complémentaire 200%
Mme SAVARIAUD Françoise liste complémentaire 200%
Mr RONDE Nicolas liste complémentaire 200%
Mr DUPONT Edouard liste complémentaire 200%
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 10:39

 

 

2008

2001

CAP catégorie C ville

Electeurs inscrits

893

876

 

Electeurs inscrits à l’urne

745

 

 

Nombre de votants à l’urne

382

441

 

Bulletins nuls et blancs

4

9

 

Taux de participation à l’urne

51,3%

50.3%

 

CGT

82.5%

89.5%

 

CFDT

3.6%

2.5%

 

UNSA

0.5%

4%

 

SUD

0.5%

 

 

FSU

1.6%

 

 

CFTC

2.6%

0.5%

 

FAFPT

3.4%

 

 

FO

4.2%

2.5%


 

 

2008

2001

CAP catégorie C CCAS

Inscrit

84

92

 

Electeurs inscrits à l’urne

59

 

 

Nombre de votants à l’urne

30

41

 

Taux de participation à l’urne

50.8%

44.5%

 

Nuls

0

0

 

CGT

93.3%

93%

 

FO

6.6%

5%


Les résultats pour le vote des agents de catégorie A et B du CCAS et la catégorie A, B, C de la CDE sont inconnus à ce jour (vote obligatoire par correspondance centralisé par le Centre Interdépartemental de Gestion)

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 10:09

 

 

2008

2001

CAP catégorie A ville

Electeurs inscrits

112

59

 

Electeurs inscrits à l’urne

75

 

 

Nombre de votants  à l’urne

61

35

 

Bulletins nuls et blancs

0

1

 

Taux de participation à l’urne

81%

59%

 

CGT

72%

82%

 

FSU

6.5%

 

 

CFDT

9.8%

6%

 

CFTC

1.6%

0%

 

SUD

6.5%

 

 

CGC

3%

6%

 

 

 

 

 

 

2008

2001

CAP catégorie B Ville

Electeurs inscrits

163

154

 

Electeurs inscrits à l’urne

115

 

 

Nombre de votants à l’urne

75

79

 

Bulletins nuls et blancs

0

0

 

Taux de participation à l’urne

65%

50.6%

 

Le dépouillement n’a pas été autorisé car le taux de participation au niveau interdépartemental n’a pas atteint 50%. Un deuxième tour d’élection pour cette catégorie sera donc organisé
 le jeudi 11 décembre 2008.

de 9heures à 15 heures

au rez de chaussée de l'extension de l'hôtel de ville

(face au CCAS) 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 09:37

Les résultats des élections du 6 novembre dernier sont les suivants:

 

                                                                                                                     

 

 

2008

2001

CHS

Electeurs inscrits

1440

1400

 

Votants

721

718

 

Nuls

28

15

 

Taux de participation

50.1%

51.3%

 

CGT

96%

97.9%

 

 

 

 

 

 

2008

2001

CTP

Electeurs inscrits

1681

1642

 

Votants

843

834

 

Nuls

36

49

 

Taux de participation

50.2%

50.8%

 

CGT

95.7%

94.1%

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 10:56
sans transition .....

_Qu'est-ce que vous pensez, aujourd'hui de la réforme des retraites ? C'est anormal de faire grève ? Qu'est-ce que vous en pensez ?
- Je pense qu'il faut faire très attention quand même. On vit aujourd'hui dans un moment de mondialisation et, à cette occasion là, l'image que la France donne à l'étranger, est de nouveau assez incomprise. Il faut faire très attention. Par ailleurs, il y a des régimes de retraite qui doivent être revus, on le sait très bien, et je crois qu'aujourd'hui, c'est accepté par tout le monde. Bien évidemment, dans un moment de solidarité, au moment où on pense à la dette publique, chacun est bien d'accord pour dire que ces avantages, ils doivent bien accepter d'y regarder de près et, éventuellement en abandonner certains. Voilà.

- J'ai encore deux petites questions notamment sur le système de retraite des députés, parce que là on a beaucoup parlé...
- Non, là écoutez, moi je suis vraiment sur l'entreprise, d'accord ? Alors j'y vais.

- Je me demandais pour les députés, Madame de Panafieu...
- Non, j'arrête là... C'était juste sur la retraite des entreprises et on en est maintenant....

- On parlait juste du système de retraite des députés mais, là-dessus, il n'y a aucune réponse. Vous ne voulez pas me répondre ?
- Attendez, vous arrêtez là ? Il faut nous laisser tranquille, d'accord ?

Quelqu'un de l'entourage de F. de Panafieu interpelle la journaliste :
- Vous êtes de quelle radio ?
- France Inter.
- France Inter ? Ah, parce qu'en fait, on n'était pas au courant.
- Ne mettez pas la main sur le micro !!

Sans commentaires.... Chacun appréciera...ici
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 00:29
Il y a egalement urgence  pour les elections prud'hommales
A ce jour il nous manque encore 40 camarades pour tenir les bureaux de vote
Les bureaux de vote de Bry et de la Queue en Brie ne sont pas pourvus
il manque 12 camarades sur chacune de ces 2 villes
Chennevieres manque 1 camarade
Villiers 1 camarade
Le Plessis Trévise 8 camarades
Noiseau 2 camarades
Villiers 2 camarades

merci de remplir le questionnaire ci- joint si vous pouvez tenir les bureaux de vote
faite un copier coller et vous l'imprimez

Il est de la responsabilité de chaque orga syndicale et de chacun d'entre nous de se rendre disponible pour la campagne prud'hommale et la  tenue les bureaux de vote
 
Rien n'est impossible si nous nous y mettons tous


RAPPEL
foire aux cochons samedi 8 et dimanche 9 novembre a ce jour nous ne sommes que 2 camarades a tenir le stand (5h a 18h)
si vous pouvez venir passez 1 h ou 2 sur le stand merci de repondre par mail. La campagne prud'hommales se gagne au quotidien .....

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 00:15

URGENT REPONSE AVANT LE 2 NOVEMBRE    

            COMPOSITION DES BUREAUX DE VOTE.

 


Le 3 décembre (4 camarades CGT par bureaux)


Lors de la réunion du 26 novembre à 14h00 nous ferons une formation adéquate pour ceux qui vont être dans les bureaux de vote.

Mais avant il faut remplir les conditions administratives suivantes :


Chaque camarade rempli lui-même ce document et le renvoi en urgence à l'Union CGT.


Nom (nom de jeune fille) :.....................................................................................


Prénom :.........................................................................................................


Date et lieu de Naissance :....................................................................................


Nationalité :.............................................................................SEXE :...............


Adresse domiciliaire :..........................................................................................


....................................................................................................................

tel : ..............................................................................................


Inscrit sur la liste de vote politique de (ville) :..............................................................


Inscrit sur la liste électorale prud'homale de (ville) :.......................................................

Section prud'homale :...........................................................................................


(Sélectionne le poste que tu souhaites occuper,  ou la CGT t'en affectera un).


Délégué de liste CGT Titulaire :...............Délégué de liste CGT suppléant :..................


Assesseur CGT titulaire :................... ....Assesseur CGT suppléant :........................


Union Locale des syndicats CGT de Champigny et ses environs

191rue de versun 94500 CHAMPIGNY SZUR MARNE - 01 47 06 41 71

locale.cgt.union@wanadoo.fr - http//cgt.champigny.free.fr

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 23:57
ETAT D'URGENCE EN VAL-DE-MARNE
Pour le social et la démocratie




Madame, Monsieur,

La direction de l'Union Départementale des syndicats et sections syndicales CGT du Val-de-Marne constate la profondeur et les conséquences de "la crise financière" sans équivalent, accompagnée d'un début de récession et d'une forte remontée du chômage, menaçant d'aggraver brutalement la situation économique et d'ajouter au recul du Pouvoir d'Achat, de nouvelles conséquences sociales dramatiques générant une anxiété grandissante parmi les salariés du Val-de-Marne à propos de l'avenir.

Les années de libéralisme économique, privilégiant la rentabilité financière au détriment du progrès social et du développement humain nous ont conduites à l'impasse dont nous subissons les conséquences.

Durant cette période, gouvernements et patronat ont privilégié la rémunération des actionnaires plutôt que l'augmentation des salaires.
De concert, ils ont développé la précarité, la flexibilité, porté de graves coups aux services publics, à nos systèmes de protection sociale, de santé, de retraites.

Depuis trop longtemps, quelques multinationales, en quête de meilleur profit pour leurs actionnaires, imposent aux PME -TPE de se soumettre à leurs impératifs ou de disparaître.

Les salariés n'ont aucune raison de s'en remettre à ceux qui les ont conduits là où nous en sommes aujourd'hui pour trouver les bonnes solutions et empêcher une régression sociale de grande ampleur.

Légitimement, les salariés veulent compter sur eux-mêmes et leurs organisations sociales pour imposer la construction de nouvelles protections pour eux-mêmes et leurs familles, de meilleures conditions vie et de travail, une augmentation des salaires et des retraites, des services publics accessibles et de qualité.

En France, 400 Milliards d'Euros d'argent public sont affectés au sauvetage des banques et des entreprises. Les salariés expriment un profond et légitime sentiment d'injustice et refusent d'être victimes de la "double peine" comme contribuables et comme salariés licenciés, surexploités.

La CGT demande l'organisation, dans les plus brefs délais, d'une table ronde réunissant l'ensemble des représentants syndicaux des salariés, ceux du Patronat, le représentant de l'Etat, ceux de la CCIP 94 et les dirigeants départementaux des banques et organismes financiers qui agissent dans le département du Val-de-Marne.

Dans cette négociation, nous voulons :

  •  Etre informés sérieusement sur l'état de la situation des entreprises, leurs besoins de financement liés aux conséquences de la crise financière et vérifier que chaque Euro public (les 400 Milliards) va bien :

- Au maintien et au développement de l'activité économique ;
- à l'investissement productif, à la protection de l'emploi en CDI et à la
résorption des précarités ;
- à l'exercice normal des Négociations statuant sur des augmentations générales de salaires à la hauteur des besoins sociaux urgents.

  •  Que des dispositions soient prises pour interdire des licenciements dans les entreprises affichant des bénéfices. Il est scandaleux que les actionnaires s'octroient des rémunérations extravagantes devant imposer des licenciements.

Une telle situation ne pouvant que générer des explosions sociales des plus légitimes, la CGT sera aux cotés des salariés.

  •  Que le secteur bancaire s'engage à convoquer les familles victimes de prêts à taux variables afin de leurs proposer de nouveaux crédits à taux fixes et compatibles avec leurs possibilités financières.

Mesdames et Messieurs, vous l'aurez compris, avec les salariés, la CGT n'a pas l'intention de subir les évènements.

Nous avons la ferme volonté d'agir pour que les mêmes causes ne se reproduisent pas. C'est tout le sens de notre exigence de transparence dans le diagnostic de l'état réel des entreprises, de la bonne affectation de l'argent public ainsi que les conditions de remboursement de la part du patronat.

Dans l'attente de prendre connaissance de vos intentions et vos invitations à installer cette table ronde,

Cordialement,


DUPONT Frédérique
Secrétaire générale
de l'Union Départementale CGT Val-de-Marne


Créteil le, 3 novembre 2008


Partager cet article
Repost0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 21:05
Discours de Nicolas Sarkozy

Alors que les conséquences économiques et industrielles de la crise financière mondiale assombrissent le paysage social, le discours présidentiel était annoncé comme la réponse aux inquiétudes des Français.
Lire la déclaration de la CGT

Nicolas Sarkozy a annoncé la création de 100 000 emplois aidés supplémentaires, sa volonté de généraliser le travail du dimanche. Il a précisé que l’expérimentation du contrat de transition professionnelle pour aider les licenciés économiques à se reclasser, serait prolongée et étendue aux "bassins d’emploi qui seront les plus touchés par des difficultés économiques".

Sans surprise, le chef de l’Etat a aussi réclamé une accélération de la fusion entre l’Anpe et l’Unedic pourtant rejétée par les "partenaires sociaux", affirmant que "dès l’été prochain, il ne doit plus exister en France que des guichets uniques" pour les demandeurs d’emploi, et que "dès septembre prochain, l’entretien unique doit être généralisé".

Il propose de "simplifier les filières d’indemnisations" des chômeurs, avec la mise en place d’une "filière unique" qui permettrait aux demandeurs d’emploi, après six mois de cotisations "d’accumuler progressivement des droits".

Il a également annoncé qu’il organiserait une réunion "dans un mois" avec les partenaires sociaux pour faire le point sur l’ensemble des négociations sociales qui doivent impérativement se conclure "avant la fin de l’annnée".

Interrogé en direct sur France 2, le secrétaire général de la CGT a estimé que que les mesures de soutien de l’emploi annoncées par Nicolas Sarkozy demandaient "aux salariés de s’adapter", mais n’étaient "absolument pas à la hauteur de la crise". Au chapitre des adaptations demandées aux salariés, Bernard Thibault a évoqué la volonté de généraliser le travail du dimanche. "Le chef de l’Etat laisse entendre que demain tout le monde devra travailler le dimanche pour avoir un emploi (...) or des études, y compris dans le secteur du commerce, ont montré qu’au final ce serait plus destructeur d’emplois dans les petits commerces que créateur dans le secteur de la grande distribution", affirme Bernard Thibault.

"Il y a eu une intervention pour aider les banques, une deuxième pour les entreprises, l’addition au total s’élève à 400 milliards d’euros de prêts ou de garanties de l’Etat", mais "aujourd’hui, le plan annoncé de soutien aux salariés, c’est zéro", a déclaré Bernard Thibault.

Au sujet de 100.000 contrats aidés supplémentaires en 2009, le secrétaire général de la CGT a dit que ce ne pouvait pas "être la réponse adaptée à la situation" et que "les emplois aidés ne sont pas des emplois durables".

Enfin, dans la perspective du rendez-vous annoncé par le président avec les "partenaires sociaux", Bernard Thibault estime "qu’au vu de ce discours, il serait utile que l’ensemble des syndicats se concertent dans cette période pour envisager une mobilisation commune".

Partager cet article
Repost0